L’amour comme obéissance dans la Trilogie de Hans Urs von Balthasar

Sommaire: I. Une vie centrée sur l’obéissance d’amour: 1. L’exp érience fondatrice. 2. Une spiritualité ignatienne. 3. La mystique d’Adrienne - II. Une théologie centrée sur l’obéissance d’amour: 1. Le consentement fondateur de la liberté humaine. 2. L’obéissance kénotique du Fils. 3. La réceptivité intratrinitaire. 4. L’Église comme Épouse - III. Exposé théologique : 1. Dieu comme autodonation. 2. Dieu comme absolument autre. 3. La proportion entre réception et donation. 4. L’obéissance comme seule proportion adéquate entre don et reception - IV. Attendus philosophiques: 1. La connaissance comme amour. 2. La connaissance comme obéissance. 3. La connaissance comme obéissance jusqu’à l’extrême - V. Dépassements internes - VI. Dépassements externes: 1. Balthasar et Thomas. 2. Balthasar et la ‘petite Thérèse’ - VII. Conclusion

Cet article a pour objet l’un des thèmes centraux de la théologie de Hans-Urs von Balthasar : l’identification de l’amour (divin et humain) et de l’obéissance. Il présente d’abord l’origine existentielle de cette doctrine (dans la vie du théologien) et sa base spéculative (dans les différents domaines de la théologie). Puis, il en expose le contenu théologique (Dieu comme autodonation, la proportion entre réception et donation, l’obéissance comme seule proportion adéquate entre don et réception) et les attendus philosophiques (la connaissance comme amour et comme obéissance, jusqu’à l’extrême). Enfin, il en propose un double type de dépassement critique, interne (à partir de Balthasar même : l’amour comme fécondité et enveloppement) et externe (à partir de Thomas d’Aquin et de sainte Thére`se de l’Enfant-Jésus : la triple réceptivité irréductible de lumière, d’attrait et d’obéissance).

The object of this article is one of the main themes in the theology of Hans-Urs von Balthasar : the identification of love (both human and divine) with obedience. The article begins with a presentation of the existential origin of this doctrine (in the theologian’s life) and its speculative basis (in the various fields of theology). It goes on with the exposition of its theological content (God as self-donation, the proportion between reception and donation, obedience as the only adequate proportion between donation and reception) and its philosophical presuppositions (knowledge as love and obedience, carried to the utmost degree). It finally offers a double kind of critical “dépassement” : an internal one (drawn from Balthasar himself : love as fecundity and envelopment) and an external one (drawn from saint Thomas Aquinas and saint Theresa of the Child Jesus : the triple irreductible receptivity of light, attraction and obedience).

 

Acquista/Buy